A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

lundi 6 novembre 2017

J'ai rendez-vous avec vous - Intégrale

C'est à l'automne 1988 que naît la première édition de l'intégrale "J'ai rendez-vous avec vous" sous la double référence Philips/Phonogram 836 309-2/PG 947. Ce coffret arbore un graphisme signé Antonietti Pascault & Ass., sans oublier la photo qui est de Jacques Aubert. Surnommée "Le cube" dans la communauté des collectionneurs, il s'agit de la toute première intégrale CD de Georges Brassens. Elle comporte 11 disques ayant pour titres respectifs: La mauvaise réputation (1), Auprès de mon arbre (2), Le pornographe (3), Les copains d'abord (4), Supplique pour être enterré à la page de Sète (5), La non-demande en mariage (6), Mourir pour des idées (7), Tempête dans un bénitier (8), Dernières chansons de Brassens par Jean Bertola (9), Le patrimoine de Brassens interprété par Jean Bertola (10) et Brassens in Great Britain "Live 73" (11). Ils sont référencés de 836 289-2 à 836 299-2. On notera la présence, sur le disque Tempête dans un bénitier (8), d'un titre qui n'avait pas encore été gravé jusqu'à présent: La visite, enregistrée par Georges Brassens après son dernier passage à Bobino du 19/10/1976 au 27/03/1977. Brassens in Great Britain "Live 73" (11), contient l'intégralité du concert de Cardiff (Pays de Galles). 

A l'ensemble s'ajoute un livret de 21 pages dont André Tillieu a écrit le texte de présentation, ainsi qu'un disque hybride audio/vidéo : Medley Georges Brassens de 1952 à nos jours (080 630-2). Sur ce dernier, les quatre premières pistes sont de type audio (La mauvaise réputation, Chanson pour l'Auvergnat, Les copains d'abord et La non-demande en mariage), tandis que la cinquième - le medley en tant que tel - est au format CD Vidéo (codage PAL). Il s'agit d'un montage vidéo réalisé par Jacques Brialy (© 1974 Phonogram S.A. Paris © 1974 INA):

- Au bois de mon cœur
- Interview sur sa mère
- La chasse aux papillons
- Interview sur les femmes
- La femme d'Hector
- Interview sur la mort
- Les funérailles d'antan
- Interview sur Sète
- Supplique pour être enterré à la plage de Sète
- Interview sur ses chansons
- L'orage
- Interview sur le temps qui passe
- Bonhomme
- Interview sur l'amour
- Jeanne
- Interview sur ses chansons

La promotion du coffret s'accompagne de la publication, durant la première moitié de l'année 1989, d'un double 33T compilant 19 titres de Georges: Le gorille, Les amoureux des bancs publics, Les sabots d'Hélène, Chanson pour l'Auvergnat, La chasse aux papillons, Auprès de mon arbre, Le pornographe, Dans l'eau de la claire fontaine, Les trompettes de la renommée, Les deux oncles, Les copains d'abord, Supplique pour être enterré à la plage de Sète, La non-demande en mariage, Rien à jeter, Heureux qui comme Ulysse, Mourir pour des idées, Tempête dans un bénitier, Cupidon s'en fout et Élégie à un rat de cave. La conception de la pochette a été réalisée selon des codes graphiques similaires à ceux du coffret. On retrouve également la photo de Jacques Aubert au recto.



Ce disque est titré Les copains d'abord et porte la référence Philips/Phonogram 838 610-1/PG 272. En est tiré un 45T simple hors-commerce (Philips/Phonogram 874 692-7/PG 102) aujourd'hui assez recherché, dont la pochette reprend celle du disque précédent. Les chansons gravées sont Les copains d'abord et Chanson pour l'Auvergnat



Dans la foulée, la presse évoque la sortie de l'intégrale "J'ai rendez-vous avec vous" et ses 195 chansons: "(...) c'est une véritable redécouverte à la fois d'un époustouflant patrimoine et d'un homme dont la notion de liberté résonne à présente avec une singulière modernité." (F. Tenaille, Le Nouvel Observateur, mai 1989). [Sermonte J.-P.. - Brassens au bois de son cœur - p. 211]


Une seconde édition est lancée pour octobre 1991 et le dixième anniversaire de la disparition du poète sétois. Quelques mois auparavant, des annonces apparaissent sur divers supports, comme par exemple l'ouvrage Brassens qu'André Sallée publie en mai 1991.



Le contenu du nouveau coffret est identique à celui de son prédécesseur (seule change la référence qui devient Philips/Phonogram 848 944-2/PG 854), à l'exception du disque hybride audio/vidéo qui est remplacé par un douzième CD: Georges Brassens chante les chansons de sa jeunesse (848 930-2). Ce dernier contient également, en supplément, trois titres enregistrés par Georges en espagnol: La mala reputacion (La mauvaise réputation), La pata de Juana (La cane de Jeanne) et El testamento (Le testament). Dans un souci d'authenticité, ces prises réalisées le 25/01/1956 au Studio Apollo sous la houlette de Pierre Fatosme ont été laissées brutes, faisant office de document.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire