A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mardi 10 octobre 2017

Les Amis de Brassens aux Trois Baudets

Les Amis de Brassens se produiront aux Trois Baudets à Paris le vendredi 13 octobre à 20H. Ils présenteront leur nouvel album Une ombre au tableau, du titre de la chanson orpheline du poète sétois sur laquelle Bruno Granier a composé une musique.

Venez nombreux pour partager cette soirées musicale chaleureuse, dynamique et conviviale en compagnie de Bruno et de ses deux musiciens, Laurent Clain (contrebasse) et Philippe Lafon (guitare, banjo, mandoline, Dobro Gretsch...) !

- Visitez la page Facebook des Amis de Brassens: https://www.facebook.com/Les-Amis-de-Brassens-441124946041979/

vendredi 6 octobre 2017

Saint-Gély a rendez-vous avec Brassens et Claude Nougaro

Le festival "Saint-Gély a rendez-vous avec Brassens et Claude Nougaro" aura lieu les 09, 10 et 11 novembre à l’Espace Georges Brassens de Saint-Gély-du-Fesc (34). Cette année, le quintette GaroSwing rendra hommage à l'auteur de Cécile ma fille, tandis qu'Annick Roux et Yves Uzureau proposeront leur spectacle Ces chansons qui sont nées quelque part..., qui revisite une série de chansons de Georges. Par ailleurs, nous retrouverons aussi le groupe Malo ainsi que Michel Arbatz !

En savoir plus sur le site officiel de la manifestation:
http://www.jairendezvousavecvous.fr/

Et le troisième coup ne fut qu'une caresse...

Dans La fessée, chanson gaillarde de l'album Supplique pour être enterré à la plage de Sète (Philips P 77.854 L), Georges Brassens joue des convenances et transgresse finement les interdits au fil de neuf couplets d'alexandrins burlesques, rehaussés par des rimes triplées. Ici est mise en scène la veuve d'un ancien camarade d'école récemment décédé, à laquelle le narrateur - incarné par le sétois - rend visite et donne du réconfort dans la chapelle ardente où il lui tient compagnie. Il boit le champagne au décès de ce copain disparu et, l'excès aidant, les deux protagonistes glissent vers le jeu de la séduction puis vers l'acte sexuel insinué subtilement avec des doubles sens: Ma pipe dépassait un peu de mon veston. Aimable, elle m'encouragea: "Bourrez-la donc (...) Que diriez-vous d'une frugale collation ?" Et nous fîmes un petit souper aux chandelles (on relèvera la citation d'une célèbre chanson écrite par Paul Misraki en 1936). [Poulanges A., Tillieu A., 2002. Manuscrits de Brassens. Tome 3: Transcriptions et commentaires - p. 300]

mercredi 4 octobre 2017

Pierre Louki: d'humour et d'amour

Connaissez-vous Pierre Louki ? C'est le plus discret des grands auteurs de la chanson française... Le complice auteur-compositeur-interprète très estimé de Georges Brassens, lequel a écrit, pour la présentation du 33T 30 cm Le cœur à l'automne (CBS 81704) paru en novembre 1976, le texte qui suit:

En même temps qu'une amitié solide et sans fioritures, je nourris pour Pierre Louki une admiration qui ne cesse de croître au fil des ans. Car ce poète, qui pourrait céder au succès facile, a préféré mener sa barque chargée de chansons tendres et cocasses contre toutes les modes, contres tous les vents, toutes les marées plus ou moins noires de cette époque ; et nous devons lui savoir gré d'avoir refusé de succomber à cette tentation de bacler n'importe quoi pour subsister.
Artiste rare et scrupuleux qui se remet sans cesse en question, Pierre Louki mérite à mon avis une place de choix dans votre discothèque.
Bravo ami Pierrot, nous sommes tous de ton côté. (Georges Brassens, Juillet 1976)