A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

samedi 9 septembre 2017

Succès de Georges Brassens joués par Eddie Barclay - Riviera RLP 6629

Ce 33T 25 cm, qui n'est pas des plus courants, suscite un engouement certain auprès des collectionneurs. Il a été publié sous le label Riviera (référence RLP 6629), dont la fusion avec Blue Star et Mercury Records a enfanté les Disques Barclay, fondés vers 1954 par Eddie Barclay, sa femme Nicole et l'ingénieur du son Gilbert Préneron. Proposant dix chansons de Georges Brassens interprétés en fox-marche, boléro, valse... via des arrangements de Jo Boyer et Michel Legrand, cet album nous plonge dans l'univers musical des années 1950 tout en contribuant à montrer les qualités de mélodiste du sétois.


Il est intéressant de souligner également que sont réunis ici deux férus de jazz, ce qu'illustre de belle manière le montage du recto de la pochette signé G. Jourdant. En effet, si ce genre musical suscita, comme chacun sait, un engouement particulier chez Brassens dès sa prime adolescence, Eddie Barclay (Édouard Ruault de son véritable patronyme), ne fût pas en reste. Passionné de musique et doué d'une mémoire hors du commun, il retenait tous les titres qu'il écoutait sur Radio-Cité et, en parfait autodidacte, les reproduisait de manière instinctive sur le pianola du foyer familial. Après ses journées de travail avec ses parents au Café de la Poste (sis au 22 ter, boulevard Diderot, en face de la gare de Lyon, à Paris), il filait au Hot Club de France, dans le 9e arrondissement. C'est là qu'il fit ses débuts en tant que pianiste, dans une cave à jam du Pavillon Chaptal. A ses côtés, des jazzmen aujourd'hui illustres tels que Aimé Barelli, Sidney Bechet, Bill Coleman, Claude Luter, Pierre Michelot, ainsi que Django et Joseph Reinhardt. Engagé par la suite à L’Étape, un piano-bar de la rue Godot de Mauroy, dans le quartier de la Madeleine, il fit la connaissance de Louis de Funès avec lequel il joua en alternance et qui le faisait beaucoup rire. La datation de cette période varie selon les sources. Néanmoins, il semble que, selon la famille de Funès, elle eut débuté en 1936. On se souvient également de ses premières représentations avec Boris Vian dans l'orchestre d'un club de jazz de la rue Pierre Charron (Paris 8e): Boris Vian y jouait de la trompette et Eddie - surnommé Sol Majeur car il ne jouait à l'époque que cette tonalité, était au piano.

Par la suite, Barclay formait un orchestre chez Pierre-Louis Guérin. Autour de lui se succédaient des musiciens tels que Stéphane Grappelli, Boris Vian, Sacha Distel, Henri Salvador... Durant sa carrière discographique, entamée dès la toute fin des années 1940, il collabora avec Louis Armstrong, Sacha Distel, Ella Fitzgerald, Dizzy Gillespie, Quincy Jones, Glenn Miller et bien d'autres encore. 1954, année de la création du label Barclay, voyait aussi celle de Jazz Magazine, dont Frank Ténot et Daniel Filipacchi prenaient rapidement les fonctions respectives de rédacteur en chef et de photographe-journaliste, avant d'en devenir propriétaires dès 1956.

C'est à cette période qu'intervenait la publication de la série de 33T 25 cm enregistrés par l'orchestre d'Eddie Barclay et rendant hommage aux grands artistes de chanson française. Eddie Barclay et son Grand Orchestre ‎- Les Succès De Gilbert Bécaud (Riviera ‎ RLP 6617) fut probablement le premier, sorti courant 1955. Succès de Georges Brassens joués par Eddie Barclay (Riviera RLP 6629) arriva dans les bacs quelques mois après. En effet, la mention de l'imprimeur, en bas à droite du verso de la pochette, est la suivante: 'Imp. G. et R. Joly. 15, rue Bouchardon, Paris-10e - 7-55'. Ce qui semble indiquer une fabrication intervenue en juillet 1955. Le disque n'est donc pas paru avant la fin de l'été de la même année.


Face 1
1. La chasse aux papillons
2. La prière
3. Chanson pour l'auvergnat
4. J'ai rendez-vous avec vous
5. Le parapluie

Face 2
1. Les amoureux des bancs publics
2. La mauvaise réputation
3. Brave Margot
4. Le bricoleur - Le gorille


Il est important de préciser que ce 33T 25 cm réunit deux super 45T sortis durant les six premiers mois de 1955:

    - Eddie Barclay et son grand orchestre - Succès de Georges Brassens (Riviera REP 13100), avec Le parapluie, Les amoureux des bancs publics, La mauvaise réputation et Chanson pour l'auvergnat ;
    - N° 2 - Eddie Barclay et son Grand Orchestre jouent… Brassens (Barclay REP 13 101), avec La chasse aux papillons, La prière, Brave Margot et Le bricoleur - Le gorille.

Succès de Georges Brassens joués par Eddie Barclay n'est pas sans évoquer la volonté de celui qui lança le microsillon en France de signer plus tard le sétois moustachu. Lequel, durant près de trente ans, resta d'une grande fidélité à Philips. Nonobstant toute l’estime et la sympathie qu’il portait à Eddie. En 1956, c'est au tour du Fou chantant de voir une sélection de ses chansons adaptées et interprétées dans le même esprit que ce qui a été fait pour Brassens: ainsi est né le 33T 30 cm Eddie Barclay et son Grand Orchestre - Succès de Charles Trenet (Riviera ‎ RLP 6642).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire