A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mercredi 15 février 2017

Quelques notes avec Brassens

"Comment vas-tu, galopin ?" C'est ainsi que Georges accueillait Joel Favreau, avec "le plus beau sourire d'homme qu’on puisse imaginer", comme le disait Jacques Brel. Sa grande fierté est d'avoir, à l’aide de sa guitare, déposé quelques notes le long des chansons du maître, avec une complicité musicale, qui avec le temps s’est muée en amitié.
 
Comment était Brassens dans la vie ? Cette question revient sans cesse, intrigue ses admirateurs. "L'homme qui a vu l'ours" témoigne dans ce récit des grandes qualités de cœur de "Georges". L'humour, la générosité sans ostentation, la fidélité, la simplicité bourrue, l'extrême pudeur dissimulée derrière la provocation, ce n'était pas que de la littérature. Mais c’est aussi toute une vie que restitue Joël Favreau, avec ses épisodes émouvants ou cocasses, avec la figure sombre du père, les portraits des artistes qu’il a côtoyés depuis cinquante ans, guitare à la main.

En attendant la parution du livre le 08/03 prochain, vous pouvez en découvrir un extrait en ligne sur le site des Éditions L'Archipel !


Quelques notes avec Brassens
Joël Favreau

Lire aussi:


3 commentaires:

  1. Évidemment, nous attendons tous impatiemment ces quelques lignes formées par quelques mots qui relatent quelques souvenirs de quelqu'un qui n'etait pas un quelconque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, d'autant plus que l'extrait mis en ligne sur le site des éditions L'Archipel donne vraiment envie !

      Supprimer
    2. http://www.ecriture-communication.com/archipel/wp-content/uploads/sites/2/N5081_Georges-Brassens_EXTRAIT.pdf

      Supprimer