A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mercredi 18 janvier 2017

Sociologie d'un génie de la poésie chantée: Brassens

Alors qu’il incarnait l’anti-idole par excellence et que ses textes sont souvent exigeants, Brassens a eu de très nombreux admirateurs - de diverses idéologies et de toutes les classes sociales. Il a vendu soixante millions de disques. Toutes sortes de raisons font de Brassens un phénomène social tout à fait singulier : les multiples reprises et versions de ses chansons, y compris dans les dizaines de langues de ses traductions ; le nombre impressionnant d’établissements ou de rues portant son nom ; la diversité des chanteurs-poètes ayant repris ses textes ou composé une chanson en son honneur ; les sites et les fort actives associations qui lui sont dédiés ; la masse des ouvrages et biographies - à peu près deux cents livres - écrits sur lui ; son succès tant sur les ondes, 35 ans encore après son décès, que dans les manuels scolaires, etc.

Cet essai considère Brassens comme un analyseur social tant de la diversité des publics que de la complexité culturelle de la société.

Loin d’altérer la subtilité du verbe, d’affaiblir l’enchantement de ses textes ou de réduire l’explication du phénomène Brassens à un ensemble de déterminations et de processus, le livre éclaire et restitue cette "magie" qu’est la rencontre d’un artiste et d’un public. À la fois sociologique, historique et anthropologique, cet ouvrage offre au lecteur une immersion empathique dans l’univers de Georges Brassens lui-même. L’auteur renvoie aux différentes facettes du chanteur poète: l’observateur (quasi-sociologue) de sa société, le littéraire mêlant le merveilleux à un fantastique aux accents surréalistes, le contestataire anarchiste mais serein - engagé et dégagé à la fois - et, enfin, le transgresseur de normes, moraliste à son corps défendant.
 

Sociologie d'un génie de la poésie chantée: Brassens
Salvador Juan

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire