A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mercredi 28 septembre 2016

Ensemble vocal "Scherzo" - Trenet - Brassens (ƩRATO LDEV 464)

L'ensemble vocal "Scherzo" est une chorale dirigée par Raphaël Passaquet et adhérente de l'association À Cœur Joie. Cette dernière, dont le rayonnement est aujourd'hui international, fut fondée en France par Reine Bruppacher et le compositeur César Geoffray en 1948.  Née de la rencontre entre Geoffray, alors professeur au Conservatoire de Lyon, et les cadres du mouvement Scouts de France dans le cadre des émissions de radio en 1940 destinée à la jeunesse, elle propose chaque année des activités régionales, nationales et internationales, telles que des vacances musicales, des semaines chantantes, des sessions de formation, ou encore des rencontres avec des musiciens et chanteurs réputés. À Cœur Joie a par ailleurs fait sa devise de la célèbre citation de Georges Brassens Pourquoi philosopher alors qu'on peut chanter ?

Brassens Chante les Poètes

Aragon, Verlaine, Hugo,  Fort, Lamartine, Villon, Corneille... Cette nouvelle compilation à paraître le 14 octobre prochain est pour la première fois exhaustive sur cette thématique.

Une perle qui arrivera dans les bacs, tout comme le digipack 2CD + DVD Heureux qui comme Brassens, à l'occasion des 35 ans de la disparition de Georges Brassens !

Heureux qui comme... Georges Brassens

Le 14 octobre 2016 verra la sortie du digipack 2CD + DVD Heureux qui comme... Georges Brassens. Le contenu offrira, sur un premier disque, 25 chansons essentielles de Georges, ainsi que 28 titres rares, contenues sur le second. Quant au DVD, il proposera le film de Sandrine Dumarais Le regard de Georges Brassens, qui inclus les archives vidéos personnelles du poète sétois.

dimanche 18 septembre 2016

"Il n'aime pas les compliments !"

L'émission Du yoyo au Yéyé (Igor Barrère, Claude Bolling et Jacques Faizant) diffusée le 18/07/1964 à 21H sur l'ORTF, voyait la participation de divers artistes interprétant des succès de 1934 à 1964: Colette Bartrop (Les trois petits lutins), Georges Brassens (Pénélope et Le bistrot), Jacques Brel (Madeleine), Claude François (Si j'avais un marteau, Petite mèche de tes cheveux, Belles Belles Belles), Serge Gainsbourg (Le temps des yoyo), Catherine Sauvage (L'homme, Notre amour, Medley: Jolie môme / Paris Canaille), Sheila (Hello Petite Fille - adaptation francophone du Hello Little Girl des Beatles, L'ami de mon enfance, Première surprise-partie), Charles Trenet (Boum, L'âme des poètes, Medley: Fleur bleue / La vie qui va / Mam'zelle Clio / Je chante) et Georges Ulmer (Les rues de Copenhague, J'ai mal à la tête).

vendredi 9 septembre 2016

L'affaire Brassens au Club Art XXII

L’affaire Brassens, spectacle imaginé par Jean Bonnefon, met en scène quatre complices de Georges Brassens supposés se retrouver à la barre d’un tribunal pour défendre l’œuvre de leur chef de bande. Ils seront jugés le mardi 20 septembre au Club Art XXII. Claude Villers, l’inoubliable Président du Tribunal des Flagrants Délires sur France Inter, mènera les débats (en voix off), mais le public sera finalement le seul juge des quatre prévenus….

"L’audience est ouverte… Faites entrer Jean Bonnefon (guitare, chant), Patrick Descamps (basse et accordéon)Jacques Gandon (guitare, chant) et Patrick Salinié (guitare, chant) !"

mercredi 7 septembre 2016

François Biensan Octet "Jazzin' Brassens" à la Maison de la Radio

François Biensan se produira avec son octet  le samedi 17 septembre à 18H à la Maison de la Radio. L'entrée y sera gratuite, sur réservation en ligne à partir de ce soir. Ce concert, aux couleurs à la fois brasséniennes et jazzy, sera retransmis en direct sur France Musique.

- Visitez la page Facebook de l'évènement: https://www.facebook.com/events/298328120525025/

Martial Robillard en concert au Connétable

Martial Robillard chantera ses compositions au bar-restaurant Le Connétable (55, rue des Archives 75003 Paris, Métro M11 Rambuteau) le mercredi 14 septembre à partir de 19H. Il sera accompagné de trois invités: Jean-Louis Blaire, Eric Guilleton et Jean-Philippe Vauthier dit JePh. Ce dernier a réalisé un reportage au Connétable le 21 octobre 2015:


A noter qu'il est possible de dîner sur place après le concert, vers 21H00 - 21H30. Pour réservation, n'hésitez pas à contacter Martial Robillard aux coordonnées suivantes :

Tél: 06 06 73 04 03
Email: tialmar54@gmail.com
- http://www.martialrobillard.com

samedi 3 septembre 2016

Verlaine écrivait des poésies qui ressemblaient à des chansons...

Si Paul Verlaine est un des premiers poètes dont Georges Brassens découvrit l’œuvre, ce fut non seulement grâce à Alphonse Bonnafé, son professeur de français au collège de Sète, mais aussi par le biais de Chanson d'automne, tiré du recueil Poèmes saturniens (1866). Trois sizains musicaux sur lesquels Charles Trenet composa une mélodie pour en tirer une chanson. Verlaine - c'est son titre - vit le jour en 1941 avec quelques altérations par rapport au poème original.


Ainsi, dans la première strophe, le Fou chantant choisit de dire "bercent mon cœur"*, probablement pour rendre le texte plus consensuel. Ce choix fut aussi celui de Léo Ferré qui adapta le même poème pour son double album de 1964: Verlaine et Rimbaud chantés par Léo Ferré (Barclay 80 236/37). Cependant sur l'enregistrement public du DVD Léo Ferré chante les poètes, si Ferré reprend la même nuance dans le premier couplet, il dit "blessent" dans sa reprise en fin de chanson. Georges Brassens, dans sa propre reprise parue sur le double 33T Chante les chansons de sa jeunesse (Philips 6313 325/6 - 1982), chante la véritable strophe.