A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

jeudi 31 mars 2016

Georges Brassens - Premières chansons (1942 -1949)

C'est aujourd'hui que paraît Georges Brassens - Premières chansons (1942-1949), aux Éditions Le Cherche-Midi. Il s'agit d'un recueil - élaboré par Jean-Paul Liégeois - des soixante-huit premières chansons de Georges Brassens, présentées dans l’ordre chronologique où ce dernier les à déposées à la Sacem. En prologue, Un ours tendre, article de quatre pages de Gabriel García Márquez, écrit quelques jours après la disparition de l'auteur des Copains d'abord et paru le 11 novembre 1981 dans le grand quotidien espagnol El País. Claude Richard signe ensuite une introduction intitulée Brassens avant Brassens, qui présente le contenu du livre dont voici la présentation de l’éditeur en quatrième de couverture :

mardi 29 mars 2016

Vous connaissez Brassens ?

André Labeur, accompagné de François Leruste (basse acoustique) et Jean-Marc Puigserver (accordéon et orgue de barbarie), vous attend le vendredi 8 avril à 20H30 à l'Espace Saint-Jean de Melun (77) pour vous faire découvrir, avec talent et sans prétention, des chansons de Georges Brassens que vous ne connaissez peut-être pas...

Vous connaissez Brassens ? est l'intitulé de cette soirée qui aura lieu au profit de l’Épicerie Solidaire de Melun. Venez nombreux !

mercredi 23 mars 2016

Jacques Canetti: "Georges est mon meilleur souvenir professionnel et personnel. Il est unique et irremplaçable !"

J'ai commencé à m'apercevoir, aux Trois Baudets chez Jacques Canetti, que des gens se mettaient à aimer mes chansons: c'est là qu'on m'a fait les plus grands honneurs, c'est là que j'ai reçu ma "Légion d'honneur". Cela a été là mon "Académie française", cela a été là mon apothéose ! [Rochard L. - Brassens par Brassens - p. 230]

C'est le 19/09/1952 que Georges Brassens se produisit pour la première fois officiellement aux Trois Baudets. L'établissement sis au 2, rue Coustou (Paris 18e), était à l'origine le Cachantant de Jean Bastia, devenu plus tard un dancing - le Cœur de Montmartre - repéré par Jacques Canetti en 1947. Ce dernier souhaitait reprendre l'expérience du théâtre des Trois Ânes, qu'il avait fondé à Alger au début de l'année 1943 avec Clairette May, Geneviève Mesnil, Lucienne Vernay (qu'il épousa le 15/09/1947) et les chansonniers Georges Bernardet, Pierre-Jean Vaillard et Christian Vebel, ainsi que Simone Delaroche au piano. Cette troupe avait tourné dans tout le nord de l’Afrique (de l’Algérie à l’Égypte) durant plusieurs années pour soutenir l’action de René Capitan, qui avait contribué à la création du mouvement de résistance Combat et représentait la France Libre et le Général de Gaulle en Afrique du Nord. A la fin de chaque représentation étaient mis en vente aux enchères de nombreux objets, au profit de Combat. Lorsque Jacques Canetti fut de retour à Paris et découvrit ce qui restait du Cœur de Montmartre, à l'époque désaffecté, il décida d'en louer les locaux et de les faire remettre à neuf. L'affaire menée à son terme avec la propriétaire Émilie Imbernot-Mata, Canetti confia son projet à l'architecte Roger Dornès, grâce au talent duquel naquit le Théâtre de Montmartre, inauguré le 15/12/1947. Au début début de l'année suivante, des chansonniers puis des chanteurs investirent les lieux (le spectacle Ici l'on rit, programmé en mai 1948 avec Henri Salvador, Jean-Roger Caussimon, Francis Blanche, Maryse Martin et Jacqueline François, eut notamment un grand succès) qui devinrent le Théâtre des Trois Baudets en 1949. [Calvet L.-J., 1991. Georges Brassens - pp. 101-102]

Montillot fête Brassens

Georges Brassens sera à l'honneur le mois prochain à Montillot (89), avec une exposition présentée par l'association des Amis de Georges à la Salle des Fêtes du 13 au 16 avril de 14 à 19H, ainsi qu'un concert d'Yves Uzureau (accompagné par Pierre Debiesme et Anne Gouraud) le 16 avril à 20H30.

Informations utiles:

Salle des Fêtes
11, rue des Framboisiers
89660 Montillot
Réservations au : 03 86 33 48 52 ou 06 09 17 45 31