A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

dimanche 28 juin 2015

Festival Brassens de Liège

Le second Festival Brassens de Liège (Belgique), organisé par Jacquy Evrard, se tiendra le samedi 7 novembre 2015. Animées par Jean-Marc Dermesropian, les festivités verront se produire divers artistes dont Jacques Raulet (accompagné par Johan Dupont), Corine Chabaud, le Trio callipyge mais aussi Banc Public qui clôturera la journée. Retrouvez le programme complet sur l'affiche ci-dessous:


mardi 16 juin 2015

Abou Diarra et Banc Public à St-Cyr-sur-Morin (77)

Le dimanche 21 juin, en fin d'après-midi, Banc Public est à l'affiche de la fête de la musique de St-Cyr-sur-Morin (77), qui aura lieu dans le jardin de l'Auberge de l’Œuf dur. Un beau programme avec en tête d'affiche, Abou Diarra, joueur de n’goni (harpe guitare malienne) au parcours atypique et étrange. Formé par un maître virtuose et aveugle, il a sillonné pendant plusieurs mois les routes d'Abidjan-Bamako-Conakry... à pied, accompagné de son seul instrument...


Venez nombreux !