A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

vendredi 31 octobre 2014

A Saint-Cyr-sur-Morin, Brassens retrouvait...

...ses amis Canetti, Chabrol, Mac Orlan...
 
Située en Seine-et-Marne (77) près de La Ferté-sous-Jouarre, la petite commune de Saint-Cyr-sur-Morin a une longue tradition d'accueil de peintres et d'artistes divers. Pour en découvrir les origines, il faut remonter à la fin du XIXe - début du XXe siècle à Montmartre, lieu phare de la peinture qui accueillait de grands noms comme Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Picasso et bien d'autres encore.

Certains d'entre eux fréquentaient le Lapin Agile, cabaret qui fut un lieu de rencontre privilégié avec d'autres artistes de divers bords tels Aristide Bruant, Guillaume Apollinaire, Georges Courteline, Roland Dorgelès, Francis Carco et Paul Fort. Y venaient également des membres du cercle anarchiste regroupé autour du Libertaire, lesquels se retrouvaient au cabaret Le Zut avant la fermeture de celui-ci en 1902. Parmi eux, Pierre Dumarchey alias Pierre Mac Orlan, qui écrivit un article dans lequel il promouvait la révolution prolétarienne. C'est très certainement au Zut que l'écrivain fit la connaissance de Frédéric Gérard dit Frédé. Ce dernier devint animateur du Lapin Agile aux côtés de Berthe Serbource-Luc dont la fille, Marguerite Luc dite Margot, servit de modèle à l'aquarelle de Pablo Picasso La Femme à la corneille (1904). Elle épousa Pierre Mac Orlan le 08/04/1913. 

Saint-Gély a rendez-vous avec Brassens

Le festival "Saint-Gély a rendez-vous avec Brassens" aura lieu les 6, 13, 14 et 15 novembre à l’Espace Georges Brassens de Saint-Gély-du-Fesc (34). Cette année, ce sont entre autres Jean Sangally, Djamel Djenidi et Olivier L'Hôte qui revisiteront l’œuvre du poète sétois pour notre plus grand plaisir !

En savoir plus sur le site officiel de la manifestation:

dimanche 26 octobre 2014

Roland Dyens - Hommage à Brassens

Né le 19/10/1955 à Tunis, Roland Dyens a démarré l'étude de la guitare à l'âge de neuf ans. Quatre années plus tard, il est devenu le disciple du guitariste classique espagnol Alberto Ponce, avant d'obtenir la licence de concert de l'École Normale de Musique de Paris en 1976. Parallèlement, il a suivi la "classe d’écriture" du compositeur et chef d’orchestre Désiré Dondeyne, auprès duquel lui a été décerné un 1er Prix d’harmonie, de contrepoint et d’analyse.

Parmi les distinctions majeures qui ont marqué sa jeune carrière, citons la Chitarra d’Oro, décernée par la Présidence du Concours International Città di Alessandria pour l’ensemble de son œuvre, ainsi que le prestigieux Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros, tous deux obtenus en 2006 lors d’hommages rendus au compositeur brésilien Heitor Villa-Lobos. Également, le Premio per la Composizione, lors du 2e Festival international de guitare Città di Fiuggi (Rome) en 2008. Lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin, "Présence de la Musique", Roland Dyens a été classé en 1988 par le magazine Guitarist parmi les 100 meilleurs guitaristes mondiaux, tous styles confondus.

Aujourd'hui Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), il a composé de nombreuses pièces pour guitare, dont notamment des œuvres inspirées de la musique brésilienne (découverte lors d'un voyage) ainsi que des adaptations de chansons françaises. La première face du 33T Hommage à Brassens (Auvidis AV 4731), sorti en 1985, offre des variations sur cinq thèmes du poète sétois, pour guitare et quatuor à cordes :

1. Je m'suis fait tout p'tit
2. Pénélope
3. Au bois de mon cœur
4. Les Passantes
5. Funérailles d'antan

jeudi 23 octobre 2014

Georges Brassens - Journal et autres carnets inédits

C'est aujourd'hui, 23 octobre 2014, qu'arrive dans toutes les librairies le Journal et autres carnets inédits de Georges Brassens, publié aux Éditions Le Cherche-Midi par Jean-Paul Liégeois !

Georges Brassens a parfois fait allusion à un carnet dans lequel il notait tout ce qui lui passait par la tête. Ce carnet – en fait, un cahier d'écolier –, le voici.


mardi 14 octobre 2014

La forêt où s’éveille Flore…

Fin ciseleur ayant toujours recherché la perfection du style, le poète pré-Parnassien Théodore de Banville résume les règles du métier qui est le sien dans son Petit Traité de Versification française, paru en 1872. Il va même jusqu’à ne voir dans la poésie qu’un jeu de rimes riches. Car, comme il l’écrit lui-même : la rime est tout le vers.

Georges Brassens, très exigeant avec ses propres écrits, n’est sans doute pas resté insensible aux idées exprimées ici. Tout en s’intéressant de plus près à Banville, il mettra en musique un de ses poèmes, Ballade des pendus. L’œuvre en question est extraite de la comédie historique Gringoire (1866).
Écrite en un acte et en prose, elle mettant en scène la figure éponyme du poète issue de la synthèse de Villon et du dramaturge historique qu’a été Pierre Gringore, animateur de la troupe des Enfants-sans-Souci et auteur de poèmes moraux, satiriques, de pamphlets politiques ainsi que de soties, farces et moralités pour le théâtre. Gringoire est aussi une dédicace à Victor Hugo qui avait mis en scène un jeune poète du même nom dans Notre-Dame de Paris (1831). Ce dernier, tout comme l'auteur des Odes Funambulesques (1857), donnent une image plus douce, plus naïve, d'un Gringoire fictif et d’un personnage imaginaire.

Intégrale Brassens 2014

La 9e édition de l'Intégrale Brassens, organisée par l'association Le Grand Pan, se déroulera du 18 au 26 octobre dans la Salle Rossini à la Mairie du 9e arrondissement de Paris:

6, rue Drouot
75009 Paris
Métro: Richelieu - Drouot (lignes M8 et M9)

De nombreux artistes se produiront, tels que Marie Volta, Yves Uzureau, Marie d'Epizon, Joël Favreau, Banc Public, Sandrine Devienne... A noter qu'un Hommage sera rendu à Barbara lors de la soirée du jeudi 23 octobre. Plus de renseignements sur le site de l'association Le Grand Pan !