A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

lundi 22 décembre 2014

Georges Brassens - Volume 6

Le sixième 33T 25 cm de Georges Brassens est paru en novembre 1958, sous la référence Philips B 76.451 R. On notera le titre Le pornographe, placé en tête de disque. La pochette est illustrée par une photo appartenant à la série dite du "phonographe" et signée Jacques Aubert.



Les sessions d'enregistrement ont eut lieu au Studio Blanqui (Paris 13e) avec Pierre Nicolas à la contrebasse et Jean Bonal à la seconde guitare. Le 13/10/1958 pour Le pornographe, Le vieux Léon, Le cocu et La ronde des jurons, le 14/10/1958 pour Comme une sœur, A l’ombre du cœur de ma mie, La femme d’Hector et Bonhomme. Sur l'album, les titres sont répartis comme suit:

Face 1
1. Le pornographe
2. Le vieux Léon
3. Comme une sœur
4. A l’ombre du cœur de ma mie

Face 2
1. Le cocu
2. La ronde des jurons
3. La femme d’Hector
4. Bonhomme


Au moins deux autres variantes (parues quelques années plus tard) existent pour ce disque. La première se distingue du pressage original par plusieurs détails:

- la référence, en haut à droite du recto de la pochette, n'est plus imprimée en jaune foncé mais en noir, dans un cadre blanc. De plus, la mention 'Médium' qui la précédait est remplacée par la mention 'Standard';
- au verso, le nom de Georges Brassens est maintenant suivi de la mention 'et sa guitare'; De plus, une seconde mention a été ajoutée sous les titres: 'accompagné par Pierre Nicolas';
- la mention de l'imprimeur, placée sur le rabat inférieur, comporte une légère nuance: 'F. Richir - Maître -Imprimeur - Paris - Le Perreux - 109' (108, sur l'original).


Le disque a été pressé sur le même label vert foncé que l'original. Mais le titre est devenu 'Georges Brassens et sa guitare - Accompagné par Pierre Nicolas':


La seconde est identique en tout point à la précédente du point de vue de la pochette, à l'exception du carton devenu laminé et nettement plus épais. Sans compter la mention de l'imprimeur qui est maintenant celle-ci: 'F. RICHIR MAÎTRE-IMPRIMEUR - PARIS - LE PERREUX - BREVETS RIPHANE FRANCE ET ETRANGER'.


Le disque constitue la différence majeure, puisqu'il est pressé sur label vert vif, cette fois:


Les trois variantes portent le même texte de présentation au verso de la pochette:

"Georges Brassens n'a pas fait fi du passé, il continue à cueillir les myosotis ou les trèfles à quatre feuilles tout en jurant autant qu'avant... dans un monde où la fidélité n'est pas monnaie courante"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire