A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

vendredi 25 novembre 2011

L'OMAC présente : "Auprès de Brassens"

Afin de commémorer cette année spéciale anniversaire dédiée à Georges Brassens, l’OMAC (Office Municipal d’Action Culturelle de Ouistreham) propose une soirée Cabaret en hommage au poète sétois, aujourd'hui à 20H30, à la Grange aux Dîmes de Ouistreham (14).

Autour de Dominique Hée, qui partagera sa passion pour l’œuvre de Georges et chantera en s’accompagnant à la guitare. Il sera entouré de Philippe Balladon (clarinette basse) et de Marc Daufresne (violon).

Plus d'informations sur le site officiel de la Ville de Ouistreham !

L’association ECLAT rend hommage à Brassens

C'est le samedi 19 novembre à 18H, dans la salle Capranie, à Ondres (40) que l'Amicale ECLAT a honoré Brassens, durant une soirée musicale de près de deux heures avec la chorale Los Esclatats, la banda Les Chaouche padère, les Cantaïres, le trio Chaouche melody et Bertrand Leiris. Par ailleurs, une exposition de sculptures prêtées par Christian Dubau était à l"honneur !

Pour en savoir plus, visitez les liens ci-dessous:

mardi 8 novembre 2011

Georges Brassens et Jacques Favino: l'histoire d'une guitare...

C'est à Castelbiague (31), au pied des Pyrénées, que Jean-Pierre Favino a établi son atelier de luthier, dans lequel il perpétue la tradition et l’œuvre de son père, Jacques Favino. Ce dernier, qui était alors installé dans le 18e arrondissement de Paris, au 9 de la rue de Clignancourt, avait créé une guitare à l'attention de Georges Brassens dans le milieu des années 1950.

Jean-Pierre Favino évoque cette célèbre histoire à Dominique Simonet, journaliste du quotidien La Libre Belgique. Vous pouvez la découvrir en cliquant ici:


Pour en savoir plus sur l'histoire de Favino et découvrir la guitare Georges Brassens, cliquez ici:

vendredi 4 novembre 2011

Pour vous, Monsieur Brassens, d’affectueuses irrévérences

Margoton, tonton Nestor et tous les autres, venus se recueillir sur sa tombe

Robert Le Gresley, spécialiste québécois de Georges Brassens, nous offre avec ce livre, une analyse de certaines chansons du poète sétois et de divers aspects de son œuvre sous une approche très particulière. Il réunit les réflexions de divers intervenants, venus se recueillir sur sa tombe le jour de son enterrement. Dans des témoignages émus, se sont côtoyés, ne serait-ce que virtuellement, Margoton, Pénélope, le vieux Léo, Bécassine, Lulu et plusieurs autres. Mais aussi Django Reinhardt, le général de Gaulle, quelques poètes illustres et quelques visiteurs imprévus. Ces témoignages intimes nous font découvrir l'univers de Brassens sous un angle nouveau, original et souvent étonnant.
 

Georges Brassens - La Comédie-Canadienne - Montréal 1961

C'est entre le 23/09 et le 01/10/1961 lors de sa tournée québécoise que Georges Brassens, accompagné par Pierre Nicolas, donna une série de concerts à la Comédie-Canadienne de Montréal. Grâce au Directeur Artistique Martin Duchesne, de XXI-21 Productions, et aux Archives Nationales du Québec (Fonds Gérard-Thibault), les bandes des spectacles ont été retrouvées et c'est ainsi qu'un CD a été édité et publié à la fin du mois de septembre de cette année.


mercredi 2 novembre 2011

Pensez à moi

C'est lors de la préparation de l'exposition Brassens ou la liberté (à la Cité de la Musique du 15 mars au 21 août 2011), que la journaliste Clémentine Deroudille a fait une belle découverte : une quarantaine de textes de Georges Brassens, qui n'ont encore jamais été dévoilés jusqu'à présent ! Ce sont pour la plupart des titres de jeunesse, sans partition musicale, datant des années 1938 à 1952. Certains ont été écrits à Basdorf, où le poète sétois avait été envoyé dans le cadre du STO.

Ces textes, publiés en 2007 (Georges Brassens, Œuvres complètes, Le Cherche Midi), dénotent l'influence de Charles Trénet, Mireille et Jean Nohain. Dix-huit d'entre eux ont été mis en musique par Olivier Daviaud, qui les interprète avec Bertrand Belin et François Morel.