A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

lundi 17 octobre 2011

Le Temps ne fait rien à l'affaire

L'année 2011 est celle d'un double anniversaire : les 90 ans de la naissance de Georges Brassens, ainsi que les 30 ans de sa disparition. Spécialement pour cette occasion paraît aujourd'hui une nouvelle intégrale titrée Le Temps ne fait rien à l'affaire, qui propose 330 titres masterisés en haute définition.

Cette intégrale se présente sous la forme d'un luxueux coffret-livre sous fourreau découpé contenant 19 CD ainsi que les reproductions des pochettes originales sur rabat dépliant, un portfolio avec une partition "petit format", affiches, photos, tickets de concert d’époque, cartes postales et autres goodies. Le tout est accompagné d'un livre souple de 60 pages avec biographie, discographie détaillée, photos, textes inédits de Jean-Paul Sermonte et Bertrand Dicale.